La force Kundalini

wiki logo  kundalini (1)La Kuṇḍalinī (devanāgarī: कुण्डलिनी, du mot « kundala » signifiant « boucle d’oreille, bracelet » ) est un terme sanskrit lié au Yoga qui désigne une puissante énergie lovée dans la base de la colonne vertébrale en l’occurrence le chakra mūlādhāra, correspondant dans le corps humain au sacrum. Elle est représentée comme un serpent enroulé sur lui-même trois fois et demi. Par la pratique de la méditation, la Kuṇḍalinī s’éveillerait et monterait le long de la colonne vertébrale depuis l’os sacrum jusqu’à la fontanelle, progressant kundalini-(2-2)d’un des sept chakras à l’autre afin de les harmoniser un à un. La Kuṇḍalinī est indifféremment désignée comme « énergie vitale » ou « énergie divine » selon les auteurs qui l’emploient et la tradition qui l’utilise. Le terme ancien, Kuṇḍalinī Shakti, issu du tantrisme, est aujourd’hui employé fréquemment dans le courant New Age. Le déploiement de la Kuṇḍalinī conduirait à l’éveil spirituel du pratiquant et à la plus haute conscience de soi. (source & suite)

Lire la suite

Publicités
Par défaut

A propos des cheveux longs

cheveux-indiens« Les informations qui suivent au sujet des cheveux ont été cachées au public depuis la guerre du Vietnam. Notre culture incite les gens à croire que la coiffure est affaire de goût personnel, que la coiffure est une question de mode et / ou de commodité, et que la façon dont les gens sont coiffés est simplement une question d’esthétique. Cependant, si l’on en revient à la guerre du Vietnam, une image complètement différente surgit, et celle-ci a été soigneusement étouffée et cachée à la vue du public.

Au début des années 90, Sally était mariée à un psychologue professionnel qui travaillait dans un hôpital pour anciens combattants. Il travaillait avec des vétérans qui souffraient de troubles post-traumatiques. La plupart d’entre eux avaient servi au Vietnam »

Sally a déclaré : “Je me souviens très bien d’un soir où mon mari est rentré dans notre appartement de fonction avec un gros dossier d’allure officielle dans les mains. Celui-ci contenait des centaines de pages sur certaines études commanditées par le gouvernement. Son contenu l’avait bouleversé. Ce qu’il lut dans ces documents changea complètement sa vie. À partir de ce moment-là, mon mari, homme conservateur et conformiste, laissa pousser ses cheveux et sa barbe et ne les coupa plus jamais. De plus, l’hôpital pour anciens combattants le laissa faire, et d’autres hommes très conservateurs du personnel de l’hôpital suivirent son exemple.

Lire la suite

Par défaut